Le Monde de la Musique

'Cinquecento nous fait découvrir cet art raffiné, constamment lyrique et personnel, d'une qualité mélodique mémorable. On reste saisi devant les trouvailles sonores qui parsèment les oeuvres: on songe aux savoureuses dissonances de 'Et descendit de coelis' de la messe ou aux poignantes inflexions de 'Quare tristis es' … L'ensemble réussit à transformer cette fragilité en avantage dès lors que l'affect de déploration est solicité, comme dans le très réussi Lamentabatur Jacob'
(Le Monde de la Musique)